L’huile de palme est encore largement utilisée pour la fabrication de biodiesel. On connaît pourtant les ravages environnementaux liés à la culture de cette plante dans le continent asiatique. Pour minimiser son empreinte écologique, le géant de l’énergie français TotalEnergies a pris un nouvel engagement. Le groupe remplacera l’huile de palme par de l’huile usagée collectée auprès des professionnels et des particuliers.

Une annonce qui fait suite à la contestation de la bioraffinerie de la Mède

Sur les 500.000 tonnes de biocarburant produit sur le site de la Mède, dans les Bouches-du-Rhône, 100.000 tonnes proviennent de l’huile de palme. Un total de six associations, dont l’organisme de défense de l’environnement Greenpeace a alors décidé de contester l’exploitation de la raffinerie devant les autorités publiques. Suite à la polémique liée aux diverses plaintes, le directeur général de TotalEnergies a effectué une annonce publique en juin dernier. Ainsi, l’huile de palme sera entièrement remplacée par l’huile usagée. Cette décision ne se limitera pas au seul site de la Mède. Elle s’appliquera à l’ensemble des bioraffineries du groupe.

L’huile usagée : une ressource encore trop peu exploitée

L’incorporation de l’huile usagée dans la fabrication de biocarburant reste confidentielle. Cette source d’énergie alternative plus écologique dispose pourtant d’une source d’approvisionnement phénoménal. Cette source d’énergie recyclée est malheureusement mal exploité. En effet, seulement 5 % de notre huile de friture usagée est revalorisée. Une grande partie finit encore dans les canalisations. Le gras finit par polluer nos cours d’eau et le sol. Cette faible proportion d’huile usagée recyclée ne permet par ailleurs pas de baisser le prix de revient du biodiesel qui en est tiré. Par conséquent, les transporteurs ne sont pas enthousiastes. Ils privilégient toujours le pétrole, moins cher, même si cette ressource est épuisable.

L’Olibox : pour faciliter la collecte d’huile usagée domestique

Conscient de la difficulté de collecter l’huile de friture usagée dans les ménages français, La Baraque à Huile a décidé de concevoir l’Olibox. Cette boîte facilitera la procédure de collecte. Sa conception unique a d’ailleurs été récompensée par le label Observeur du design en 2018. Après utilisation de votre huile de friture, vous attendez juste qu’elle refroidisse avant de le verser dans le contenant. Une fois pleine, l’emmènerez à tous les points de collecte disposant d’une baraque à huile. Vous n’aurez pas besoin de laver le contenant puisqu’après avoir déposé votre Olibox. Vous en prendrez un déjà nettoyé. Au quotidien, le design signé C+B Lefebvre de la boîte facilitera son intégration dans votre cuisine.

L'Olibox facilite la collecte de l'huile usagée

Prenez votre Olibox pour collecter l’huile usagée.

L’huile collectée ira aux déchetteries partenaires. Elles se chargeront par la suite de l’achemineront auprès des raffineries de biocarburant à travers la France.

L’apport volontaire de l’huile usagée : un geste écocitoyen essentiel

Sans l’apport volontaire de l’huile usagé auprès des collecteurs, l’action des grands acteurs comme TotalEnergie ne pourra pas se développer. En effet, c’est en partie à cause du manque d’approvisionnement que les producteurs de ressources énergétiques s’orientent toujours vers les variétés d’huile non recyclées. L’huile de palme fait partie de ces intrants. Sa culture passe malheureusement par la déforestation. Ne pas en utiliser permet de sauver la vie de dizaines d’ourang-outangs. Profitez ainsi des outils qui facilitent la collecte. Vous prendrez alors activement part à l’avenir de notre planète. Si vous habitez autour de nos lieux de collecte, n’hésitez pas à nous contacter.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Joignez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles.

Bravo

Share This