Déchets assez particuliers, les huiles alimentaires usagées nécessitent un traitement délicat, dont le système de recyclage. Pourtant, la filière pour le recyclage de ces huiles commence tout juste à se mettre en place. D’autre part, il faut aussi instaurer l’habitude chez les consommateurs. En effet, ces derniers n’ont pas encore cette habitude d’envoyer leurs huiles usagées en recyclage. Depuis 2012, des articles ont été publiés dans le cadre du code de l’environnement pour mieux encadrer le cycle de recyclage des huiles usagées. Le but : arriver à une meilleure valorisation de la matière et limiter les émissions de gaz à effet de serre, mais surtout favoriser le retour au sol.

Huiles usagées, des déchets difficiles à éliminer

Les huiles usagées ne sont pas des déchets faciles à éliminer, contrairement aux autres déchets et ordures ménagères. Jeter le fond de poêle dans l’évier avant de faire la vaisselle est déconseillé, mais jeter l’huile dans le bac à ordure n’est pas très pratique non plus. Il en est de même pour l’huile de friture qui ne servira plus. Pourtant, les huiles usagées — l’huile de vidange comme l’huile alimentaire – constituent les premières causes de pollution de l’eau dans les villes. L’huile peut facilement boucher les canalisations, mais aussi polluer facilement les eaux de ruissellement.

Aujourd’hui, pour éviter que la pollution ne s’aggrave, les collectes et recyclages sont les solutions les plus conseillées. Cela permet de faire une valorisation de ces déchets, en vue d’une réutilisation future. Les moyens de collecte commencent à être vulgarisés, et les collecteurs à se faire nombreux. Pour faciliter la collecte des huiles usagées, nous avons imaginé un système pour faciliter l’apport de l’huile usagée en déchetterie, La Baraque à huile.

La Baraque a Huile recyclage des huiles usagées

Recycler pour un environnement sain

Le recyclage des huiles alimentaires est une solution mise en place et imposée par la loi, surtout pour les entreprises et professionnels. Encore peu habituelle, cette pratique permet d’appliquer d’une part les normes d’hygiènes, mais aussi les normalisations de qualité et de sécurité sanitaire et alimentaire. Il faut savoir que l’utilisation répétée des huiles de fritures peut créer dans ces huiles des composés d’oxydation. Ces éléments deviennent nocifs pour la santé. Il faut aussi savoir que ces déchets sont nocifs pour l’environnement, perturbant les réseaux d’assainissement et le fonctionnement des stations d’épurations.

C’est dans ce sens que la réglementation portant sur les huiles usagées indique que tout producteur de déchet en est responsable et doit pouvoir en prouver la traçabilité avec des documents. Ces déchets doivent être pris en charge par des filières agrées, de sorte que leur recyclage ne nuise pas à l’environnement. Plus encore, le processus de recyclage des huiles alimentaires usagées aboutit à des matières premières utilisées dans la production de biocarburant. Le recyclage est ainsi une manière de réduire l’utilisation d’énergies fossiles, mais il permet aussi de limiter l’émission de gaz à effet de serre.

collecte de l'huile alimentaire usagée

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Joignez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles.

Bravo

Share This