Les foyers français sont encore très nombreux à jeter l’huile usagée dans leur évier. Recycler son huile ménagère est pourtant indispensable puisque les rejets de graisses causent des dégâts considérables sur l’environnement. Les intérêts sont multiples, non seulement pour l’écosystème, mais aussi pour l’économie et le confort de votre habitation.

Recycler son huile ménagère préserve les ressources en eau

Les nappes d’huile sont de véritables cauchemars pour les stations d’épuration d’eau. Il faut en effet savoir qu’un seul litre d’huile suffit à polluer une superficie de 1000 m². En formant un film à la surface, cette couche graisseuse empêche l’oxygénation des bactéries utiles qui aident au nettoyage de nos eaux usées. Le processus de traitement devient ainsi plus difficile.

Si l’huile jetée dans nos éviers se déverse dans les rivières et les océans, elle dégradera l’habitat naturel des poissons, des algues et des mollusques. La fine pellicule formée sur les êtres vivants les étouffe en effet. Sur la terre ferme, un seul litre de graisse contamine 1 m3 de sol. Le  problème est d’autant plus grave que la graisse met au moins cinq ans pour se dégrader.

Recycler son huile ménagère pour préserver le confort en cuisine

Déverser l’huile usagée dans les canalisations a de graves conséquences. En effet, une bonne partie de la graisse se fige, même à température ambiante, et finit par boucher le circuit d’évacuation. En fonction de la gravité de la situation, il faut utiliser un produit déboucheur ou faire appel à un plombier. Dans le premier cas, on pollue encore plus les ressources aquatiques avec un produit toxique. Dans le second cas, cela représente un manque à gagner considérable pour votre ménage.

huile

Pexels: RF._.studio

L’huile usagée est également connue pour causer de mauvaises odeurs. En s’accumulant sur les parois des tuyauteries, la couche graisseuse retient de petits débris qui, en s’accumulant, pourrissent et sont responsables du dégagement de gaz putrides qui remontent vers votre cuisine. Pour éviter tous ces désagréments, il faut penser à recycler son huile ménagère.

L’huile ménagère : une source d’énergie en quantité

Selon Consoglobe, les Français consomment chaque année 1,7 million de tonnes d’huile alimentaire, dont une bonne partie est rejetée après friture ou cuisson. Cette quantité considérable de déchet graisseux est collectée comme il faut, on peut en tirer plusieurs milliers de tonnes de biocarburant. Grâce au procédé de transestérification en effet, l’huile se transforme en diesel. Les camions du géant McDonald’s et certains avions ont déjà volé avec ces biocarburants issus du recyclage.

Pour recycler son huile ménagère, il faut avant tout pouvoir le collecter. On doit par la suite le ramener en déchetterie. Le problème se pose souvent au moment de remettre l’huile usagée dans sa bouteille d’origine. La relative difficulté de la démarche emmène souvent les cuisiniers et cuisinières à jeter leur résidu de friture dans les canalisations. C’est pour faciliter la démarche que La Baraque à Huile a vu le jour. En disposant d’un Olibox, vous pourrez facilement recueillir votre huile de friture usagée. Il vous suffira par la suite de ramener la boîte à l’un des nombreux points de collecte. Pas besoin de laver la boîte puisque vous échangerez un pot plein contre un autre prêt à l’emploi.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Joignez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles.

Bravo

Share This