La question est récurrente: peut-on mettre nos huiles usagées, alimentaires bien sûr, dans le compost? Qu’il s’agisse d’une vinaigrette, d’un fond de poêle, ou même de l’huile de votre friteuse, certains spécialistes du compost affirment qu’il est tout à fait possible de mettre ses huiles usagées dans le compost. Pourtant il y a mieux à faire, votre huile usagée a une deuxième vie …

Quelles huiles usagées sont compostables?

Même si nous ne préconisons pas de mettre vos huiles usagées dans votre compost, à priori toutes les huiles alimentaires sont compostables. Qu’il s’agisse donc de l’huile de friture, l’huile de tournesol, l’huile d’olive, l’huile de soja,, l’huile de noix, l’huile de colza ou même l’huile de palme. Même si ces huiles sont associées à des vinaigres ou autres épices, elles restent compostables. (source: Tout sur le compost)

Peut-on mettre son huile alimentaire dans le compost?

Il s’agit bien des huiles végétales, alimentaires, et non des huiles minérales, les huiles moteur ou les huiles de vidange. N’oublions pas que le compost ne sert pas qu’à désencombrer votre poubelle, il peut être épandu dans un jardin, un potager, mis dans un pot de fleur pour aider à la croissance des légumes et plantes. Il est donc préférable de ne pas mettre des huiles grasses de moteur dans votre potager non?

huile végétale dans le compost, bonne action ou pas?

Une chose est sûre, c’est qu’il faut arrêter de jeter nos huiles usagées dans les réseaux d’eau, dans les éviers ou les toilettes. C’est une catastrophe écologique ! Non seulement, cette huile peut se figer et boucher les tuyaux, mais c’est très complexe, donc très coûteux pour les stations d’épuration de traiter ces huiles, ces corps gars. Le coût est absorbé par la collectivité, par nos impôts …

Lorsque l’on sait, vous le savez maintenant :), que l’huile alimentaire usagée a une deuxième vie, que ce déchet peut être transformé en matière première puis en énergie, il n’y a plus aucune raison de jeter son huile au compost !

La deuxième vie de votre huile alimentaire usagée

En effet, l’huile alimentaire usagée a une 2ème vie. De déchet, elle devient matière première pour être ensuite transformée en bio-carburant ou en bio-combustible ! Alors nous nous devons tous de porter nos huiles usagées en déchetterie. Voici le circuit de votre huile usagée une fois déposée en déchetterie.

Un collecteur de déchets passe récupérer cette huile. Il transforme ce déchet en matière première en 3 étapes:

  • il chauffe légèrement l’huile afin de la rendre à l’état liquide, surtout en hiver ou elle a tendance à se figer
  • il filtre l’huile. Grâce à un tamis, il retire tout ce qui n’a pas à être dans l’huile. Les collecteurs retrouvent des frites, des légumes, même des mouchoirs ou des couverts ! Faisons tous l’effort de ne rien jeter d’autre dans notre huile usagée, cela facilite grandement le travail des agents
  • l’huile est ensuite laissée au repos afin de la laisser décanter. L’eau présente se sépare de l’huile. Cette eau est soutirée, retirée de l’huile.
  • l’huile restante est maintenant une matière première qui est envoyée dans une bio-raffinerie ou dans une entreprise de méthanisation afin qu’elle soit transformée en bio-carburant ou en bio-combustible
  • vous retrouver ce bio-carburant dans le diesel, à la pompe à essence. Le bio-combustible peut servir à alimenter des chaudières.

Il est possible de fabriquer du biocarburant à partir d'huiles usagées

La boucle est  bouclée, voici un bel exemple d’économie circulaire…

Nous verrons donc dans un prochain article comment La Baraque à huile réussit à optimiser la collecte des huiles alimentaires usagées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Joignez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles.

Bravo

Share This