Nous allons aujourd’hui éclaircir un point qui n’est pas toujours clair dans l’esprit des usagers. Il est fréquent de voir dans nos déchetteries un espace dédié à la collecte de l’huile végétale, et un espace dédié à la collecte de l’huile minérale. Si cela peut paraître évident pour certains, il est très fréquent de trouver de l’huile minérale dans l’huile végétale.
Nous allons donc commencer par présenter ces deux déchets bien distincts, et vous expliquer les conséquences directes d’un mélange de ces huiles pour notre système de collecte d’huile ménagère usagée, La Baraque à huile.

Différence entre l’huile végétale et l’huile minérale

Il y a une différence fondamentale entre l’huile végétale et l’huile minérale. L’huile minérale est un dérivé du pétrole, l’huile végétale est un extrait de plantes, de fleurs, de fruits.

L’huile minérale:

Les huiles minérales servent essentiellement comme lubrifiants des organes mécaniques des machines et des moteurs. Souvent appelées huiles noires, on les trouve chez les industriels et chez les mécaniciens après vidanges de nos voitures.
Ce déchet est collecté souvent directement sur les sites, mais il est très fréquent que certains professionnels portent leur huile minérale usagée en déchetterie. C’est aussi le cas de bons nombres de particuliers faisant eux même leurs vidanges de voitures et d’outils à moteur (tondeuse, tronçonneuse, etc.).
En déchetterie, c’est un collecteur de grande taille, avec souvent une zone de couleur jaune dédiée à ce déchet. Voici un exemple de collecteur d’huile minérale usagée:

collecteur huile minérale usagée pour déchetterie

 

L’huile végétale:

L’huile végétale est un corps gras d’une plante dont les graines, noix ou fruits contiennent des lipides: palme, soja, colza, tournesol. Ce n’est donc pas un dérivé du pétrole.
Ce peut être de l’huile alimentaire, du carburant pour les moteurs, du combustible. On trouve également de l’huile végétale dans certains produits cosmétiques comme les huiles de massage.

La collecte est principalement organisée autour du gisement principal qu’elle est l’huile alimentaire. Des collecteurs d’huiles usagées collectent directement chez les restaurateurs cette huile, principaux producteurs de ce déchet. Mais la part d’huile ménagère usagée, d’huile usagée produite par les ménages, les particuliers, n’est pas à négliger.

Cette huile usagée doit être portée dans les déchetteries, et souvent versée dans des fûts de 300 ou 600 litres, ou dans des cuves de 1 000 litres, type récupérateur d’eau de pluie.

 

fûts et cuves pour la collecte des huiles alimentaires usagéesCuves pour la collecte des hau souvent utilisées en déchetterie

 

 

 

 

 

 

 

 

Pourquoi est-il important de bien faire la différence entre huile minérale et huile usagée?

L’huile végétale et l’huile minérale ont toutes deux une seconde vie, à condition qu’elles soient bien collectées.

L’huile minérale est recyclée par un procédé de filtration et de déshydratation sous vide. Cette huile produite a les mêmes propriétés qu’une huile neuve, elle est utilisable comme lubrifiant, huile de décoffrage, huile pour tronçonneuse, etc.

L’huile végétale ou l’huile alimentaire usagée est revalorisable en bio-carburant principalement. Elle peut aussi être transformée en bio-combustible, et même en bougie !

La grosse problématique est que la plupart du temps, dans les déchetteries, les collecteurs d’huiles minérales sont disposés à côté des collecteurs d’huiles végétales. Réglementairement, ces deux collecteurs doivent être disposés sur des bacs de rétention pour éviter que ces huiles ne se répandent sur les sols en cas de cuves percées. Il est donc plus simple et plus pratique de ne réaliser qu’un seul grand bac de rétention, et de disposer les deux collecteurs l’un à côté de l’autre plutôt de que réaliser deux bacs de rétention pour bien séparer ces deux flux de déchets.

Or l’huile minérale peut polluer l’huile végétale, au point qu’elle ne soit plus recyclable. Seuls quelques pourcents d’huile noire présents dans une cuve de 1 000 litres d’huiles alimentaires suffisent à polluer l’huile ! Selon nos estimation, 30 à 40% de l’huile alimentaire collectée est polluée, n’est pas revalorisée en bio-carburant ! Les usagers ont porté cette huile en déchetterie mais cet effort n’est pas récompensé, même si il est évident qu’il ne faut surtout pas jeter cette huile usagée dans les éviers ou dans les toilettes. Cette huile peut figer au froid et boucher les canalisations, cette huile est également extrêmement difficile et coûteuse à traiter dans les stations d’épuration, les stations de traitement des eaux usées.

Sur la photo suivante, vous voyez à gauche le collecteur d’huile moteur de couleur noire, à droite La Baraque à huile pour la collecte des huiles alimentaires, au centre l’ancien système de collecte des huiles alimentaires, avant l’arrivée de La Baraque à huile.
Nous voyons que la communication entre les deux collecteurs de gauche n’est pas évidente, l’erreur est donc probable pour les usagers souvent pressés.

La Baraque à Huile dans une déchetterie

Notre solution pour une collecte efficace en déchetterie de l’huile végétale

C’est dans cet esprit que nous avons conçu La Baraque à huile. L’objectif est de collecter plus l’huile alimentaire usagée, mais aussi de mieux la collecter, de collecter une huile de qualité, revalorisable à 100% en bio-carburant ou en bio-combustible.

La Baraque à HuileⓇ Je recycle mon huile de friture

 

Voici nos deux axes d’amélioration de cette collecte des HAU:

Faire savoir qu’il faut porter son huile alimentaire en déchetterie

Lors de la phase de développement de notre système, nous nous sommes rendus compte que beaucoup de particuliers ne savaient pas qu’il fallait porter son huile de friture en déchetterie. Ils ne savaient pas non plus qu’elle était très compliquée et coûteuse à traiter par les stations de traitement des eaux, qu’elle avait une seconde vie !
Nous avons donc imaginé un système de proximité, pratique et ludique, La Baraque à huile.

Notre mission est donc de faire connaître l’importance de ce geste d’apport volontaire. Par La Baraque à huile disposée en déchetterie à la vue de tous, mais aussi par une communication simple et clair à destination du plus grand nombre.
Nous insistons aussi sur le fait que l’huile alimentaire est constitué de l’huile de friture bien sûr, mais aussi de toutes les huiles de cuisson (fonds de poêle), les huiles de conservation (sardines, feta, légumes confits, etc.).

Faciliter cet apport volontaire des huiles usagées

Nous nous devions aussi de faciliter le geste des ménages. Nous avons donc imaginé un seau de 3 litres, aux couleurs de La Baraque à huile, avec une large ouverture pour faciliter le vidage de la friteuse. Il est remis gratuitement aux usagés en déchetterie. Une fois plein, l’usager le porte dans la déchetterie la plus proche, le dépose sur La Baraque à huile, et repart avec un seau vide et propre, gratuitement.

Olibox La Baraque à Huile

Les usagers apprécient que sa collectivité l’aide à faire cet apport volontaire, les taux de collecte augmentent sensiblement entre autre grâce à ce seau.

Le double avantages de ce seau de 3 litres pour qualité de l’huile alimentaire collectée

Ce seau permet de plus collecter d’huile, il permet aussi de collecter mieux. Si un particulier met par erreur de l’huile noire ou de l’huile moteur dans un seau, les agents de traitement le verront immédiatement et l’écarterons. Cette huile moteur ne polluera plus l’huile végétale. Grâce à cela, nous sommes fiers d’annoncer que 100% de l’huile végétale collecté par La Baraque à huile est recyclable !

Que vous soyez collecteur de déchets ou responsable de la collecte des déchets au sein d’une collectivité, contactez-nous, nous pouvons vous aider à plus collecter et à mieux collecter vos HAU !:
Contactez-nous

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Joignez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles.

Bravo

Share This