Eclaboussé par le dieselgate, la marque allemande Volkswagen cherche à redorer son image respectueuse de l’environnement. Pour cela, elle a annoncé vouloir atteindre la neutralité carbone d’ici 2050. C’est le même objectif que celui fixé par l’Union européenne. Parmi ses actions récentes, la multinationale a décidé de transporter ses voitures à bord de bateaux fonctionnant à l’huile de friture.

L’huile de friture : un biodiesel qui permet d’économiser 50.000 tonnes de CO2 par an

Pour le transport des véhicules entre différents ports d’Europe, Volkswagen a choisi deux bateaux fonctionnant en partie au biodiesel. Ces bateaux de 180 mètres de long intègrent en partie de l’huile de friture usagée pour son fonctionnement. La revalorisation de ce déchet polluant permet de réduire l’émission de CO2 à hauteur de 52.000 tonnes par an.

Avec un chargement de 3500 véhicules par voyage et par embarcation, les deux bateaux acheminent un total de 250.000 voitures en un an. Cela représente à peu près 11 % du volume total vendu sur le Vieux continent (308.000 ventes en un an). C’est la compagnie néerlandaise GoodFuels basée à Flessingue qui se chargera d’approvisionner les transporteurs en diesel durable.

L’huile usagée : une solution écologique contre le rejet de soufre

Un seul litre d’huile de friture usagée peut polluer un mètre cube d’eau. Pourtant, lorsqu’il est revalorisé en biocarburant, il peut faire fonctionner normalement les voitures actuellement sur le marché. Son avantage est de n’émettre que très peu de soufre. Ce composant particulièrement polluant est responsable de nombreux problèmes de santé, dont notamment l’irritation des voies respiratoires. L’oxyde de soufre produit par la combustion du pétrodiesel dégrade également la qualité du sol et dégrade les monuments historiques.

Du fait de leurs dimensions considérables et de la puissance déployée (19.300 chevaux), les deux navires de transport utilisés par Volkswagen utilisent normalement plusieurs milliers de litre de gasoil, soit une quantité proportionnelle d’oxyde de soufre. Pour pallier au manque de biodiesel, Volkswagen a décidé d’équiper d’autres bateaux avec du gaz naturel liquéfié. A défaut de recycler des ressources polluantes, la marque évite ainsi le rejet de CO2 et de soufre.

La Baraque à Huile : une initiative pour faciliter la collecte de l’huile de cuisson

La Baraque à Huile, collecter plus et mieux l'huile de friture

La Baraque à Huile, collecter plus et mieux l’huile de friture

Les initiatives se multiplient pour revaloriser l’huile usagée, mais les particuliers et les restaurateurs ne savent pas toujours comment gérer leurs déchets de cuisson et de friture. C’est dans l’objectif précis de faciliter la collecte qu’a été créée la Baraque à Huile. Vous collectez tout simplement l’huile de friture usagée dans l’Olibox. Une fois rempli, vous ramenez la boîte dans les points de collecte, dans un magasin du coin ou auprès d’une déchetterie partenaire. Tout a été simplifié, car vous n’avez qu’à déposer la boîte remplie et en prendre une autre déjà propre.

Ne jetez surtout pas l’huile usagée dans l’évier. En plus de préserver l’environnement, sa collecte vous évitera de lourds travaux de plomberie. L’huile qui se fige dans les canalisations peut en effet occasionner de gros dégâts en entravant la circulation de l’eau grise.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Joignez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles.

Bravo

Share This