Comme vous le savez, les huiles usagées ont une deuxième vie. Toutes les huiles alimentaires usagées peuvent être revalorisées en bio-carburant ou en bio-combustible. Ce déchet devient donc une ressource, vraie alternative aux énergies fossiles comme le pétrole. Nous devons donc de porter nos huiles en déchetterie.
Seulement, le constat est que seul 5% des huiles alimentaires usagées sont aujourd’hui collectées et revalorisées. Or le gisement en France est estimé à 66 millions de litres d’huile, soit 1 litre par an et par habitant !

La Baraque à huile est née avec l’objectif d’optimiser la collecte et la revalorisation de ces huiles usagées. Voici comment nous arrivons à multiplier par 3 ou 4 le taux de collecte de cette huile:

Une sensibilisation par une communication positive

 

Schema du fonctionnement de la Baraque à Huile

 

Lorsque nous nous sommes penchés sur la problématique de la collecte des huiles alimentaires usagées, nous avons voulu comprendre pourquoi seulement 5% du gisement était capté. Nous avons fait appel à l’agence de design C+B Lefebvre qui met un point d’honneur à rencontrer tous les usagers concernés. Nous avons donc visiter de nombreuses déchetteries afin de rencontrer les responsables et agents de déchetteries, mais surtout les véritables usagers, les particuliers comme vous et moi.

Nous nous sommes rapidement rendu compte d’un manque certain de communication. La plupart des usagers avec qui nous avons échangés ne savent pas:

  • que l’huile usagée se porte en déchetterie
  • qu’elle peut boucher les réseaux d’eaux usées si elle est jetée dans les éviers ou les toilettes
  • qu’il est très complexe et coûteux de la traiter dans les stations d’épuration
  • qu’elle a une deuxième vie, qu’elle peut être transformée et revalorisée en bio-carburant ou en bio-combustible
  • qu’elle se retrouve dans le diesel avec lequel roulent nos voitures
  • que toutes les huiles végétales sont recyclables: les huiles de cuisson (huile de friture, fond de poêle) et les huiles de conservation (huile de boîte de sardines, huile de pot de légumes confits, huile de pot de Feta, etc.)

Une méconnaissance involontaire car très peu d’informations n’est donné sur ce déchet. Pourtant, depuis des années, les huiles usagées des professionnels, des restaurants, sont collectées. Le gisement est plus concentré. Un collecteur de déchets dans un restaurant pet récupérer plusieurs dizaines de litres d’huile à la fois. La quantité d’huile collectée est plus faible chez les particuliers, mais le nombre de foyer est colossal, le gisement n’est donc pas à négliger.

La Baraque à huile est le premier système développé pour optimiser la collecte de ces huiles usagées des foyers. Nous commençons notre mission par une sensibilisation des foyers avec la certitude que de nombreuses personnes vont apporter leurs huiles usagées en déchetterie si elles connaissent les enjeux. Nous ne souhaitons pas culpabiliser mais plutôt expliquer le circuit de l’huile, de la cuisine à la pompe à essence !

La Baraque à HuileⓇ Je recycle mon huile de friture

Le nom La Baraque à huile a été choisi dans cet esprit, pour qu’un plus grand nombre s’en rappelle, pour que cela devienne un réflexe de porter son huile en déchetterie. La Baraque à huile en elle-même, cette baraque à bois, peinte en jaune, avec les marquages verts, a été conçue pour rappeler la baraque à frite et pour être vue dans les déchetteries. Lorsqu’une déchetterie est équipée d’une Baraque à huile, il est impossible de passer à côté sans la voir !

Notre communication se fait également grâce à l’Olibox, ce seau de 3 litres remis aux usagées …

 

Faciliter l’apport volontaire des huiles usagées en déchetterie

Pour plus collecter, il fallait aussi trouver le moyen de faciliter l’apport volontaire de ces huiles usagées en déchetterie. L’huile est un déchet sale, gras, que l’on ne prends pas vraiment plaisir à manipuler ! Nous avons alors développé cet Olibox qui est remis gratuitement aux usagers par les collectivités.

Olibox La Baraque à Huile

Ce seau propose une ouverture large pour faciliter le vidage de la friteuse par exemple. Il est communicant, aux couleurs de La Baraque à huile, il rappelle pourquoi nous devons porter nos huiles usagées en déchetteries, et le devenir des ces huiles.

Il a aussi un autre avantage non négligeable. Avant La Baraque à huile, les usagers venaient avec leur propre contenant en déchetterie, dans lequel ils avaient versé leurs huiles usagées. Ils vidaient cette huile dans un contenant de 300, 600 ou 1 000 litres, selon les déchetteries, et repartaient avec leur contenant. La problématique est double:

  • l’huile est souvent versée à côté, il est fréquent de se tacher en versant son huile.
  • il est fréquent que les usagers confondent huile végétale et huile minérale. Les huiles végétales sont les huiles alimentaires, les huiles minérales sont les huiles moteurs, les huiles de vidange. Or si seulement quelques pourcents d’huiles minérales sont versées dans 1 000 litres d’huiles végétales, cette dernière reste déchet, elle n’est pas valorisable en bio-carburant. Des efforts des usagers apportant leurs huiles et du collecteur venant chercher ces huiles ont été fait, en vain. Nous estimons que 30% des huiles collectées étaient polluées.

 

Vous voyez sur la photo suivant, de gauche à droite, la cuve de récupération des huiles minérales, l’ancienne cuve de récupération des huiles végétales, puis La Baraque à huile.
Le design entre dans les déchetteries …

La Baraque à Huile dans la déchetterie de Saint-Ismier

Nous rappelons sur le seau qu’il ne faut pas mettre les huiles moteur dans l’Olibox. Mais même si certains continuent à se tromper, et c’est le cas, l’huile est segmentée dans ce seau, elle n’est pas mélangée aux autres huiles végétales, nous évitons la pollution.

Voici donc comment nous arrivons, avec La Baraque à huile, à multiplier par 3 ou 4 le volume de collecte et de revalorisation de l’huile alimentaire usagée. Nous collectons plus, nous collectons mieux !
Découvrez La Baraque à huile

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Joignez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles.

Bravo

Share This