Filière en pleine émergence, le biocarburant n’est pas encore entre dans l’usage quotidien de la majorité des consommateurs français. Cette source d’énergie issue de la biomasse représente pourtant une alternative éprouvée et fiable pour compléter les énergies fossiles. Elle est amené à le remplacer à terme. Il faut en effet savoir que le pétrole et le gaz naturel seront épuisés d’ici une cinquantaine d’années.

Le biocarburant pour se chauffer

Nous avons trois moyens habituels pour le chauffage en hiver, à savoir l’électricité, le gaz et le fioul. Ces deux derniers sont tout à fait remplaçables par du biocarburant. En effet, il existe aujourd’hui une filière de transformation des matières premières oléagineuses comme le colza, l’arachide, le soja ou encore le tournesol. Plusieurs modèles de chaudières à condensation permettent aujourd’hui d’utiliser une source d’énergie qui incorpore 10 % de fioul végétal. À terme, la filière du chauffage espère pouvoir utiliser 100 % de biofioul.

Chauffage au biogarburant

Chauffez-vous de manière plus écologique avec le biocarburant

En ce qui concerne les systèmes de chauffage au gaz, il est déjà possible d’utiliser une source d’énergie 100 % durable. Grâce à la fermentation de matières organiques, souvent des déchets, des débris végétaux et des excréments humains et animaux, on peut produire du méthane qui a le même pouvoir calorifique que le méthane et le propane issus des extractions fossiles. Son avantage est d’être disponible sans restriction de ressources.

Le biocarburant pour faire fonctionner les moteurs

L’empreinte carbone du secteur des transports est faramineuse, jusqu’à 80 % des émissions. Et parce que les énergies fossiles sont extraites de la Terre et non renouvelables, l’empreinte sur l’environnement est catastrophique. Le biocarburant sert principalement à rétablir l’équilibre dans l’émission des gaz à effet de serre. En effet, durant sa phase de croissance, la matière première utilisée pour la production du bioéthanol ou du biodiésel stocke du CO2 lors de la photosynthèse. C’est donc ce gaz carbonique emmagasiné qui est restitué dans l’atmosphère durant la combustion du moteur.

Nouveau bio diesel de Volkswagen

Baissez votre empreinte carbone grâce au biocarburant

Remplaçant l’essence sur les véhicules compatibles appelés flex fuel, le bioéthanol E85, constitué à 85 % d’éthanol et à 15 % d’essence, diminue de 50 % l’émission de CO2 du moteur. De plus, il permet au conducteur de faire des économies, car le prix à la pompe est moitié moins cher que l’essence.

Le biocarburant comme option de recyclage de l’huile de friture

Savez-vous qu’à chaque fois que vous jetez de l’huile de friture usagée dans l’évier, vous mettez en danger l’écosystème aquatique ? De plus, vous courrez le risque de boucher les canalisations ? Pour éviter cette pollution, il est primordial de les recueillir, d’où l’apparition des centres de collecte dans de nombreuses villes. La meilleure manière de valoriser ces déchets liquides est de les transformer en biodiésel. Un litre d’huile usagée recyclée permet de réduire le rejet de CO2 de 90 %. L’Union européenne ambitionne d’intégrer un volume de 10 % de ce produit recyclé d’ici les deux prochaines années.

Collecte d'huile usagée

Ramenez facilement votre huile usagée grâce à l’Olibox

De notre côté, notre ambition est plus optimiste. En mettant en place l’Olibox pour la collecte de l’huile, nous espérons faire passer la quantité d’huile de friture recyclée des 5 % actuels à 20 %. Lorsque votre boîte est remplie, vous le déposez juste chez l’une des nombreuses déchetteries équipées d’une baraque à huile. Prenez un autre Olibox propre pour recommencer votre geste écolo en toute simplicité.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Joignez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles.

Bravo

Share This